Comment se former à la fonction d'animateur de GAPP ?


par Anne Mansuy

 

Formation de formateurs dans l’académie de Besançon
Première promotion – rentrée 2002


1.
Le dispositif mis en place :

Un séminaire de formation de formateurs de 2 jours “ à la campagne ”


2.
Les formateurs de formateurs sollicités :

Un enseignant de l’IUFM, universitaire de psychologie

Un psychologue thérapeute familial pratiquant des interventions psychosociales en établissement (hôpital…).


3.
Les participants :

Des formateurs du service formation continue du rectorat et des enseignants de l’IUFM.

Quelques institutionnels sont présents : responsables des formateurs présents et inspecteurs


4.
Le contenu

4.1. Introduction

Référence au B.O. Du 11/14/02 : l’analyse de pratique est présentée comme moyen de développer un fonctionnement réflexif nécessaire à la pratique professionnelle.

4.2. Pratiques :

  • études de situations professionnelle proposées par les participants :
    les circonstances, les comportements, les attentes des personnes, le contexte émotionnel
  • jeu de rôle avec observateur : réinterprétation d’une situation travaillée
  • compte-rendu des observations faites (communication verbale et non verbale) et du ressenti des acteurs.
  • que modifier pour réinterpréter la situation différemment ? Nouvelle mise en scène de la situation et nouveau compte rendu des observateurs.
  • Perspectives d’évolution de la situation.

 4.3. Conseils donnés pendant le déroulement du questionnement sur le positionnement de l’animateur d’APP :

  • chercher des alliances, manifester son empathie “ c’est intéressant mais plus tard… ”
  • annoncer au groupe les limites de temps de parole
  • proposer à chacun une place à occuper “ si tu sens que tu as quelque chose à dire par rapport à la question d’un collègue… ”
  • renvoyer au groupe la décision d’action
  • prévoir un temps de construction de la séance en groupe.
  • accepter l’intervention inopportune et passer à autre chose
  • ne pas rester dans l’implicite
  • se positionner clairement “ là il y a quelque chose qui me gène
  • être congruent : on ne manipule pas le groupe, on est avec le groupe, on partage les problèmes.
  • utiliser l’analyse de la pratique en train de se vivre “ voilà ce qui se passe…)

4.4. Références théoriques citées :

  • psychologie sociale (Lewin, Rogers et psychologie sociale inter-culturelle)
  • analyse institutionnelle (Lobrot, Lapassade, Mendel)
  • psychothérapie (Gestalt : la façon de mouvoir son corps est le résultat de la construction de la personne/ le non verbal)
  • analyse systémique

4.5. Choix d’animer des séances d’APP

Les participants font le choix d’animer les séances d’APP pour les titulaires première année en duo (les formateurs de formateurs et les responsables rectorat et IUFM s’associent aux participants).

4.6. Poursuite de la formation de formateurs :

  • en 2002/2003

Un groupe de travail réunissant les personnes engagées dans l’animation de séances d’APP est constitué et accompagné en supervision par les formateurs du séminaire co-animant aussi certaines séances d’APP (confusion des rôles ?);

Le travail peine à démarrer, les problèmes d’organisation interne de l’IUFM, siège des séances du groupe, sont perturbants (participation des formateurs de l’IUFM en pointillé)

  • en 2003/2004

Le groupe de travail repart avec un autre superviseur extérieur au groupe de travail.

Les moments de supervision sont fructueux mais les moments de travail du groupe sans le superviseur continuent à être parasités par les problèmes internes à l’institution…


Formation de formateurs dans l’académie de Besançon
Deuxième promotion – rentrée 2003


Le même dispositif est mis en place mais les formateurs sont des membres du groupe de formateurs ayant suivis la première session.

Les participants n’ont pas à animer de séance pendant leur année de formation.

Ils bénéficient de séances de supervision suite au séminaire et peuvent demander à assister à des séances animées par des membres du premier groupe.

Peu d’entre eux souhaitent animer des séances d’APP l’an prochain… (à trop reculer le moment de sauter, on a de plus en plus peur ?) alors que les participants de la première promotion se sont lancés après deux jours de formation seulement en pensant que la pratique serait formatrice.

En guise de conclusion, deux questions : 

1. Une formation minimale préalable à l’animation d’un APP ? Quels contenus et méthodes ?

2. Une formation pour permettre de développer les compétences de l’animateur d’APP ? Quels contenus et méthodes ?

 

Texte présenté en juin 2004 dans le cadre du 1er séminaire GFAPP